Quand le commerce et l’industrie font chambre commune

En 1599, à l’initiative de l’économiste Barthélémy de Laffemas, le conseil de la ville de Marseille désigne au sein de ses membres quatre députés « parmi les hommes d’affaires apparents, dignes, suffisants et solvables » pour créer le premier bureau de commerce. Il s’agit alors de lutter contre le déclin du port, qui pâtit de la piraterie en mer Méditerranée. L’organisme, avalisé par Henri IV dès l’année suivante, prend le nom de chambre de commerce et fait des émules. À l’orée du XVIIIe siècle, plusieurs villes ont leur chambre et le modèle se diffuse à Bruxelles, Cologne et un peu partout dans le monde. Ce n’est qu’en 1761, à la création de la chambre d’Amiens, la dernière de l’Ancien Régime, que les industriels intègrent la structure (le terme CCI ne date que de 1960).

Quand le commerce et l’industrie font chambre commune.

Publié par aseanweaverforbusiness

Representant de CCI France Malaysia formateur en interculturel et expatriation pour la Malaisie et le Vietnam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :