L’industrie navale en Bretagne, « Une filière qui s’en sort » | Ouest France Entreprises

Entretien avec Jacques Dubost, président de Bretagne pôle naval

Comment a évolué la construction navale en Bretagne ces dernières années ?

Les acteurs n\’ont pas beaucoup changé. DCNS est toujours là sur le volet militaire. Et il y a toujours de beaux chantiers navals civils comme Piriou (Concarneau), STX (Lorient), Gléhen (Le Guilvinec), Bernard (Locmiquélic) ou Sobec (Brest). À Brest, Damen n\’a fait que remplacer Sobrena pour la réparation navale. Il y a tout de même un nouvel acteur, Raidco, à Lorient, qui prend des contrats à l\’étranger et fonctionne par exemple avec le chantier Ufast à Quimper. Si les acteurs sont stables, ils ont évolué. Piriou a senti le besoin d\’aller construire à l\’étranger. On ne fait plus de gros bateaux militaires à Brest, seulement à Lorient. DCNS Brest se spécialise dans la maintenance de sous-marins, mais va peut-être se développer dans les énergies marines. La compétitivité incite des rapprochements civil-militaire, on l\’a vu entre Piriou et DCNS.

viaL’industrie navale en Bretagne, « Une filière qui s’en sort » | Ouest France Entreprises.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s