La Chine et au-delà, de l’argile à l’airain | Le Cercle Les Echos

LE CERCLE. Depuis quelques années, la Chine a pu apparaître comme un colosse aux pieds d’argile, semblant vaciller sur ses bases avec des taux de croissance qui de plus de 11 % il y a 5 ans, passeraient à peine la barre de 7 % en 2013. De son côté, l’Inde, son comparable en terme d’importance démographique plus que de dynamisme économique, plafonne autour de 4 à 5 %.

ÉCRIT PAR

Henri NICOLAS

Gérant Privé

Société Privée de Gestion et de Conseil (Pgc)

VOIR SON

PROFIL

SON DERNIER ARTICLE

31/07/2012 | 13:29

Le cadavre du Japon bouge encore

TOUS SES ARTICLES

Il a suffi que la crise récente des émergents asiatiques périphériques (notamment l’Indonésie, les Philippines, la Malaisie, la Thaïlande), et Latino-Américains (à commencer par le Brésil) ne se déclenche pour que les oiseaux de mauvais augure y voient l’indice, voire la preuve, de leur très grande fragilité, n’hésitant pas à conclure à la fin d’une époque : les pays qui ont constitué des relais de croissance pour les économies occidentales pendant 20 ans seraient ainsi renvoyés à leurs propres insuffisances avec le risque d’entamer une phase de repli sur eux-mêmes.

viaLa Chine et au-delà, de l’argile à l’airain | Le Cercle Les Echos.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s