Italie:La crise italienne n’empêche pas pour autant les success stories d’entreprise de se multiplier | Le nouvel Economiste

L’énergie, les services, les banques, les assurances : voilà les grands secteurs de la Bourse de Milan. Ils représentent la plus grosse part de sa capitalisation boursière, mais entretiennent aussi l’impression diffuse d’un capitalisme italien conservateur et patriarcal alors qu’apparaissent de nouveaux visages et de nouvelles idées.

L’Italie des affaires n’est pas à court de créativité. Au contraire, elle fourmille de ces profils qui ont produit des signatures connues dans le monde entier : Merloni, Olivetti, Zanussi ou, plus récemment, les success stories de Geox et Luxottica.

Mais la météo sur les marchés boursiers n’en a pas moins été orageuse. L’Italie a traversé deux récessions qui ont affaibli ses banques et frappé les consommateurs au portefeuille. Tout ceci a compromis la possibilité, pour certaines des entreprises les plus créatives et les mieux dirigées, d’accélérer leur développement en entrant en Bourse.

Heureusement, le tableau est en train de s’éclaircir. A la Bourse de Milan, les investisseurs trouveront moult entreprises dynamiques et spécialisées de toutes tailles qui ont sauté le pas au cours des 18 derniers mois ou s’apprêtent à le faire dans un futur proche. Tout en s’appuyant sur des savoir-faire italiens traditionnels, elles ouvrent une nouvelle ère, moins dépendante et moins conditionnée par les vénérables géants, financiers ou industriels, de l’Italie d’après-guerre.

viaLa crise italienne n’empêche pas pour autant les success stories d’entreprise de se multiplier | Le nouvel Economiste.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s