Le Laos, un TGV et des hommes – Le Viêt Nam, aujourd’hui

n pleine croissance depuis septembre, le Laos a confirmé la construction de sa première voie ferrée. Une initiative qui traduit l\’essor du pays, en passe de devenir le carrefour du Sud-Est asiatique. Cette ambition se heurte à la réalité du pays, toujours pauvre et meurtri par la guerre, tout en menaçant son identité fragile.

De Kunming, au Yunnan, 480km à parcourir avant d\’atteindre Vientiane, capitale du Laos. D\’ici quelques années, il devrait être possible de s\’y rendre non plus en bus ou en avion, mais en gaotie – train à grande vitesse chinois. Ce projet serait la pierre fondatrice d\’un réseau ferré à grande vitesse reliant le sud-est de l’Asie jusqu\’à Singapour. Un seul problème : le coût, 7 milliards de dollars rien que pour la branche laotienne. Les investisseurs chinois eux-mêmes, pourtant avides de projets titanesques et surréalistes, sont dubitatifs.

viaLe Laos, un TGV et des hommes – Le Viêt Nam, aujourd’hui.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s