Chine : les firmes étrangères dans le viseur | Ouest France Entreprises

Authentique souci du consommateur ? Ou cabale nationaliste contre des puissantes multinationales étrangères ? En tout cas, les accusations de « conduites monopolistiques » se multiplient, en Chine, contre les grandes firmes étrangères.

Après Microsoft, coupable de domination « illicite », les autorités chinoises de la concurrence ont annoncé, au début d’août, qu’elles enquêtaient désormais sur Chrysler, Audi ainsi que douze fabricants japonais de pièces détachées.

La loi anti-monopole

Le large spectre de la loi anti-monopole, en vigueur depuis 2008, couvre jusqu’aux ententes sur les prix, véritable origine du courroux pékinois en matière automobile. Outre une maintenance plus onéreuse, les voitures de luxe sont, en moyenne, 2 à 2,5 fois plus chères en Chine qu’en Europe ou aux États-Unis.

Les conclusions semblent déjà ne plus faire de doute pour Pékin. Seule l’ampleur de l’amende demeure incertaine : entre 1 et 10 % du chiffre d’affaires généré en Chine, comme le prévoit la loi. Audi ne se pose plus cette question : la firme allemande devra payer une amende de plus de 200 millions d’euros

viaChine : les firmes étrangères dans le viseur | Ouest France Entreprises.

Publié par aseanweaverforbusiness

Representant de CCI France Malaysia formateur en interculturel et expatriation pour la Malaisie et le Vietnam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :