Indonésie. La richesse de Bali – Voyage – Le Télégramme

Oubliez la réputation de paradis perdu, Bali l’accueillante voit chaque année de plus en plus de vacanciers affluer. À tel point que le tourisme est devenu sa première ressource économique. Alors que les Balinais brillent par leur générosité, il faut parfois voir au-delà des lignes touristiques pour accéder aux aspects authentiques qui ont fait la réputation de l’île.

viaIndonésie. La richesse de Bali – Voyage – Le Télégramme.
Lune de miel, retraite spirituelle, surf, envie d’exotisme, on a tous (ou presque) une bonne raison d’aller à Bali. Si cette île indonésienne a longtemps vécu de sa culture du riz, son économie a pris un tournant en 2009, quand sa fréquentation touristique a bondi de 20 %. Digne d’une carte postale « L’île des Dieux » a accueilli plus de trois millions de vacanciers en 2013. Alors que les hôtels sur la côte fleurissent, les Balinais pourraient bientôt se trouver face à un problème environnemental d’envergure. Les réserves d’eau douce sont pompées aux deux-tiers par les professionnels du tourisme et la gestion des déchets déversés dans l’océan, est aujourd’hui inexistante. Pour plaire aux touristes, les locaux ont tiré profit des joyaux de leur île. Les Australiens viennent pour surfer et faire la fête le soir à Kuta beach ; une destination bon marché pour le dollar australien. Les Européens se tournent davantage vers la culture balinaise.

Une certaine idée de la tolérance

La première religion de l’Indonésie est l’islam, mais au milieu de l’archipel, Bali fait figure d’exception. Ses habitants sont majoritairement hindouistes et mettent un point d’honneur à diffuser un esprit de tolérance. Une marque de fabrique qui explique l’accueil légendaire prêté aux Balinais. Difficile de passer à côté de la dimension religieuse. Chaque jour, une personne préposée aux offrandes, les dépose devant des autels, temples ou encore boutiques. Les réceptacles confectionnés en feuille de bananier, contenant par exemple, quelques grains de riz cuits, une rondelle de banane, un biscuit salé, une fleur de frangipanier et de l’encens. Chaque Balinais dispose de son temple, grand ou petit. Tous les matins il médite, un moment, communie avec la nature et soigne son karma, afin de trouver l’harmonie.

L’artisanat, une ressource équitable

Ubud est considérée comme le centre culturel de l’île. D’abord pour son marché d’artisanat qui est le poumon de la ville. On y trouve des vêtements, des sculptures, des batiks – tissus colorés et designés avec de la cire -, des bijoux, etc. L’endroit est aussi très réputé pour ses rizières, dans lesquelles on s’aventure. Au détour des sentiers, il faut se laisser séduire par un « warung », restaurant traditionnel qui propose des spécialités locales. Aux alentours de la ville, il est possible de visiter de nombreux ateliers d’artisans. La plupart des pièces sont destinées à l’export, un modèle de ressource équitable qui pourrait bien être la planche de salut de Bali.

Surfing paradise

Pour les adeptes de surf, les débutants pourront apprendre le « take-off » sur la plage de sable volcanique de Kuta, à quelques kilomètres à l’ouest de la capitale, Denpasar. Cette ancienne destination hippie est le fief des fêtards. Mais le paradis des surfeurs, c’est l’indétrônable spot d’Uluwatu, au sud de l’île. Réservé aux initiés et apprécié des professionnels (comme un certain Kelly Slater), le site est surplombé d’une falaise de calcaire. Depuis une terrasse de café, on salue les sportifs, la planche sous le bras, qui empruntent les escaliers pour rejoindre l’océan Indien, avant de les voir réapparaître au large alors qu’ils déroulent les vagues. À l’abri de l’agitation touristique, on s’abandonne à la contemplation de ce grand bleu.

Publié par aseanweaverforbusiness

Representant de CCI France Malaysia formateur en interculturel et expatriation pour la Malaisie et le Vietnam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :