Littérature:Hwang Chun-ming : en littérature, Taiwan n’est pas la Chine – Le nouvel Observateur

Hwang Chun-ming est l’un des écrivains taïwanais les plus connus. Né à Taïwan, attaché à l’île, à son petit peuple, à sa langue et à sa culture, il est l’un de ceux qui ont poussé à la recherche des racines.

Le recueil de nouvelles « J’aime Mary », qui vient d’être publié en traduction française, est un témoignage de son talent. Il est rare qu’après quelques mois, on se souvienne de l’ensemble des nouvelles d’un recueil ; pour ce livre, ce sera le cas.

La littérature, l’une de ses passions

viaHwang Chun-ming : en littérature, Taiwan n’est pas la Chine – Le nouvel Observateur.

Publié par aseanweaverforbusiness

Representant de CCI France Malaysia formateur en interculturel et expatriation pour la Malaisie et le Vietnam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :