Chine:Vannes. Un restaurateur a ouvert trois crêperies à… Pékin ! | Ouest France Entreprises

Le parcours professionnel du Vannetais Nicolas Raoul semblait écrit d’avance : une maman et une soeur avocates. Un oncle et une tante notaires, profession également exercée, au préalable, par ses deux grands-pères.

Après ses études de droit, le jeune homme obtient son diplôme de notaire. Jusque-là, tout semble normal ! Sauf que : « J’avais passé un deal avec mes parents. Une fois mes études achevées et le diplôme en poche, je voulais voir autre chose, voyager, mettre en place mon propre projet. »

Barrière de la langue

Avec seulement l’adresse d’un ami d’amis à Pékin, Nicolas atterrit dans la capitale chinoise en 2007, à l’âge de 28 ans. Il prend le pouls de la mégapole et décroche un boulot dans une société chinoise. Puis il envisage de créer son activité. « Au début, les crêpes, c’était juste parce que je suis Breton et qu’il n’y avait pas de crêperie à Pékin. » Il rencontre un autre Français avec lequel il partage cette idée « farfelue ».

viaVannes. Un restaurateur a ouvert trois crêperies à… Pékin ! | Ouest France Entreprises.

Publié par aseanweaverforbusiness

Representant de CCI France Malaysia formateur en interculturel et expatriation pour la Malaisie et le Vietnam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :