Dans l »Etat nounou » de Singapour, les sports extrêmes sont sans danger

Un saut dans le vide, dangereux? A Singapour, cette discipline se pratique en intérieur dans le plus grand simulateur de chute libre au monde en toute sécurité, comme d’autres sports appréciés des amateurs de sensations fortes dans l' »Etat nounou » d’Asie.

Lorsque Choo Yixuan, une Singapourienne de 13 ans, vient trois fois par semaine faire une pause dans son emploi du temps chargé, rythmé par ses cours et ses entraînements de natation, elle saute dans le vide, sans parachute.

Mais ses parents n’ont pas à s’inquiéter: le grand tunnel transparent aussi haut qu’un bâtiment de plusieurs étages dans lequel elle se jette est une soufflerie verticale géante qui retient son corps, lui permettant de vivre les sensations d’un parachutiste en vol.

Ce qui est extrême, c’est surtout le niveau de sécurité.

« Je ne vois rien d’+extrême+ à sauter dans le vide en intérieur, en réalité c’est très, très sûr », reconnaît l’adolescente qui étudie à l’école des sports d’élite de Singapour et aspire à devenir nageuse professionnelle.

Les sports extrêmes ont provoqué aux Etats-Unis en 2010-2011 quatre millions de blessures, dont 11% à la tête et au cou, selon une étude réalisée plus tôt dans l’année par l’Université américaine de médecine du Michigan.

viaDans l"Etat nounou" de Singapour, les sports extrêmes sont sans danger.

Publié par aseanweaverforbusiness

Representant de CCI France Malaysia formateur en interculturel et expatriation pour la Malaisie et le Vietnam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :