Faire payer plus cher les étudiants étrangers ?

Pour Geneviève Fioraso, « l’apport des étudiants étrangers n’est pas qu’économique, il est aussi culturel. Ils reviennent de leur séjour avec une image positive des Français, sont plus enclins à acheter nos produits, à travailler avec la France et à y revenir en touristes ».

« En France, les droits universitaires très faibles posent un problème d’équité budgétaire, estimait Jean Tirole, Prix Nobel d’économie, lors d’un débat, le 19 novembre dernier, au ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. A l’Ecole d’économie de Toulouse [TSE], nous accueillons beaucoup d’étudiants étrangers et cela revient, d’une certaine manière, à subventionner le monde entier, avec parfois des effets nocifs. » En effet, à 184 euros, ces droits d’inscription peuvent aussi être « un signal de mauvaise qualité ». « A ce prix-là, les étudiants chinois pensent qu’ils n’auront pas de bons professeurs », juge Christian Gollier, directeur de TSE. « Rien n’est tabou, on peut en parlerlui a répondu Geneviève Fioraso, secrétaire d’état à l’enseignement supérieur. Les Asiatiques qui viennent chez nous, et qu’on veut accueillir de plus en plus, ainsi que tous les jeunes des pays émergents, pourraient payer des droits différenciés, parce que leurs familles n’ont pas contribué à l’effort collectif [à l’impôt]. »

Faire payer plus cher les étudiants étrangers ?.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s