Singapour- TOURISME- 15 millions de consommateurs, au sommaire du N°4 de « Singapour »-Lepetitjournal.com

Comment la petite cité-Etat est-elle parvenue à se fabriquer un destin touristique au point d’accueillir 15 millions de touristes chaque année ? Comment surtout a-t-elle fait pour que les touristes prolongent leur séjour et consomment avec  toujours plus d’enthousiasme toute une série d’attractions, de produits et de services ?  Le N°4 de Singapour vous offre une plongée dans les secrets de fabrique de l’attractivité touristique de Singapour. Profitez-en : le magazine 100 % Red Dot du site lepetitjournal.com/singapour est gratuit. A lire et à faire passer pour cultiver l’art de vivre dans la cité-Etat.

Magazine Singapour n°4 Tourisme15 millions de consommateurs.

Entre 1964 et 2013, le développement des transports et l’augmentation du niveau de vie ont entraîné une explosion du tourisme à l’échelle de la planète. A Singapour, l’explosion a été atomique : aussi puissante que la Little Red Dot est petite. Une réussite exceptionnelle qui doit beaucoup au savoir faire de Singapour pour mettre en valeur ses qualités naturelles et développer ex-nihilo de nouveaux pôles d’attractivité… mais avec le risque de perdre son authenticité.

Les couleurs changeantes du caméléon

En 1964, rappelle le Singapore Tourism Board (STB) dans son rapport annuel, les seules attractions touristiques étaient la Haw Par Villa, le Jardin Botanique, le Mount Faber, le Van Kleef Aquarium et le National Museum. Aujourd’hui, le tourisme à Singapour est un tourisme aux multiples visages qui recouvre aussi bien le voyage détente, exotique ou culturel, que le tourisme d’affaires ou le tourisme médical.

Mais le secteur est aussi en tension. Après le pic de 2013 (15,6 millions), le nombre de touristes est retombé à 15,1 millions en 2014, au point que le secteur hôtelier, qui a longtemps surfé sur la croissance et des taux moyens d’occupation des chambres de l’ordre de 85 % (en 2014), à force de construire des hôtels à tour de bras (2154 chambres supplémentaires en 2014) est menacé d’une situation de surstockage. Le secteur du tourisme est par ailleurs le premier à souffrir des restrictions imposées sur le recours à la main-d’œuvre étrangère et se heurte à la difficulté de former un personnel spécialisé dans le secteur de l’hôtellerie.

Rédaction (www.lepetitjournal.com /singapour) mardi 19 mai 2015

 

Lepetitjournal.com – TOURISME- 15 millions de consommateurs, au sommaire du N°4 de « Singapour ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s